» RÉALISATIONS » Actions dans projets innovants » Bâtiments Digiteo » Bâtiments Digiteo

Bâtiments Digiteo

Le projet de construction de trois bâtiments Digiteo est né en 2006, afin de permettre le regroupement et la croissance des laboratoires sur le plateau de Saclay. Ces infrastructures, de 22 000 m², pour un coût de 64 millions d’euros, sont capables d’accueillir jusqu’à 1000 personnes réparties sur trois sites : Moulon, Palaiseau et Saclay. Les travaux commencés en 2009 se sont achevés au cours de l’année 2012.

Ce projet représente une manifestation concrète de l’émergence d’un parc de recherche d’excellence, regroupant tous les acteurs de la recherche en STIC du plateau de Saclay. Il s’inscrit parfaitement dans la logique actuelle de regroupement des établissements sur le plateau de Saclay en vue de la création de l’Université Paris-Saclay. La visibilité internationale sera ainsi bien plus marquée, permettant également de rendre plus cohérent le développement de la recherche en STIC sur le plateau de Saclay.

La présence de chercheurs de quatre des six établissements fondateurs de Digiteo dans le même bâtiment favorisera les collaborations, comme l’espace dédié aux laboratoires communs favorisera les collaborations avec l’industrie.

Un projet porté par les fondateurs du réseau depuis plusieurs années

Ce projet, lancé par les six membres fondateurs de Digiteo (CEA, CNRS, École Polytechnique, Inria, Supélec et Université Paris-Sud), avec le soutien des collectivités locales (Région Île-de-France, Conseil Régional de l’Essonne et Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay) s’ajoute au PCRI*, décidé dans le Contrat Projets État-Région (CPER) 2000-2006.

*Le Pôle Commun de Recherche en Informatique (PCRI) a pour vocation de mettre en commun les forces de trois laboratoires (LRI, LIX et Inria Futurs) dans leurs domaines d’excellence et d’exploiter les synergies dues à l’environnement scientifique exceptionnel du plateau de Saclay. Il s’agit de l’un des premiers projets permettant de réunir, au sein d’un même lieu, des équipes de recherche venant d’établissements différents sur le plateau de Saclay. Les établissements concernés par ce projet souhaitaient créer de nouveaux bâtiments à des endroits où des étudiants sont présents, c’est-à-dire au Moulon et à Palaiseau. Les équipes de recherche ont emménagé aux PCRI au début de l’été 2011. Le bâtiment accueille le mur d’images intéractif Wild.

Un maître d’ouvrage par site

En raison de la forte croissance de la recherche en STIC, la phase 1 du projet de construction a été suivie par une phase 2, sous la forme d’un second bâtiment sur le site de Palaiseau.

Sur le plan opérationnel, chaque site est piloté par un maître d’ouvrage : le CNRS pour le bâtiment du Moulon, le CEA pour le bâtiment de Saclay et l’INRIA pour le bâtiment de Palaiseau. Depuis juin 2012, ils sont devenus propriétaires du bâtiment dont ils ont coordonné la construction.
Pour garder une unité architecturale pour les trois bâtiments, les maîtres d’ouvrage de chaque site se sont groupés afin de lancer un seul appel à candidature pour les architectes.

Site de Palaiseau

Le bâtiment, situé sur le site de l’École Polytechnique et d’une superficie de 6500 m², est destiné aux équipes d’Inria-Saclay – Île-de-France (notamment celles anciennement installées au Parc club d’Orsay), du LIX et du CEA LIST. Les équipes d’Inria ont emménagé dans le bâtiment au cours du mois de juin 2012.

Quelques exemples des thèmes de recherche traités par les équipes sur ce site : la bio-informatique, l’optimisation et la cryptographie.

Site de Moulon

Le bâtiment du Moulon, d’une superficie de 8200 m², est relié au bâtiment PCRI par une passerelle. Il accueille des groupes de recherche du LRI, de l’IEF, d’Inria et du CEA.

Le bâtiment disposera de plusieurs chambres de "two-story" pour les projets de réalité virtuelle et de robotique, mais aussi du mur interactif du LRI : Wild (wall-size display).

Site de Saclay

Le bâtiment, d’une superficie de 9300 m², se situera en zone ouverte CEA (siège). Il accueillera des équipes du CEA LIST et d’Inria Saclay – Île-de-France

Quelques exemples des thèmes traités au sein de ce bâtiment : systèmes embarqués, systèmes de détection, robotique, réalité virtuelle.

Chiffres-clés

  • 64 millions d’euros
  • 2/3 par les collectivités territoriales (39 millions d’euros) o Région Île-de-France : 24,5 millions d’euros o Conseil Général de l’Essonne : 13,5 millions d’euros o Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay : 1 million d’euros
  • 1/3 par les établissements fondateurs (25 millions d’euros)